Traité budgétaire : Lettre ouverte à Philippe BIES

Publié le par PCF 67

logo-pcf.gifNON À L’AUSTÉRITÉ !

REFUSEZ LA RATIFICATION

DU NOUVEAU TRAITÉ EUROPÉEN – LE TSCG !

Lettre ouverte à Philippe BIES (PS)

Député de la deuxième circonscription du Bas-Rhin 

 

Strasbourg et Illkirch, le 5/10/2012

Monsieur le Député,

 

A la suite du Sommet Européen du 29 juin, le Président de la République, François Hollande, a annoncé son intention de faire ratifier le traité sur la Stabilité, la Croissance et la Gouvernance (TSCG). Cette ratification devrait avoir lieu vers le 10 octobre.

 

Durant la campagne le candidat François HOLLANDE avait promis de le renégocier. Or, son volet sur la croissance est insignifiant et ne change en rien la nature de ce traité.

En effet, ce nouveau traité reprend l’ancienne version négociée par Nicolas SARKOZY et Angela MERKEL.

Il aggrave l’intégralité des précédents traités européens. C’est le Traité de Maastricht en pire.

C’est une attaque sans précédent contre la démocratie. L’application de ce traité constituerait une perte de souveraineté pour notre pays. Il dessaisirait la représentation nationale du contrôle du budget de l’État au profit des institutions antidémocratiques de l’Union Européenne.

C’est une régression sociale sans précédent. Il condamnerait à perpétuité notre pays à la poursuite de l’austérité rejetée par la majorité de la population lors des dernières élections.

 Il interdirait au gouvernement de répondre aux besoins de la population en matière d’éducation, logement, santé, salaires, emplois….

Il conduirait à une politique d’austérité renforcée pour nos collectivités locales et les services publics.

Aussi, la ratification de ce traité par voie parlementaire, sans consultation par référendum du peuple, constituerait une violation de la démocratie dans notre pays.

Les représentants du peuple n’ont pas été élus pour abdiquer la souveraineté de notre pays.

En refusant un référendum et en soutenant ce traité européen, vous continuerez la politique de votre prédécesseur Monsieur Jean-Philippe MAURER (UMP) qui avait voté le traité de Lisbonne, copie-conforme de la constitution européenne refusée par 55% des français.

C’est pourquoi nous vous demandons de refuser la ratification de ce nouveau traité européen.

Celles et ceux qui se prononceront pour sa ratification en seront comptables auprès de la population, à laquelle nous ne manquerons pas de le faire savoir.

Nous vous demandons de bien vouloir nous recevoir pour que nous puissions vous exposer nos arguments.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Député l’expression de nos salutations distinguées.

                                                                                                                                                         

Les Communistes de la 2e circonscription du Bas-Rhin


Publié dans PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article