Sauver Sakineh et tous les autres

Publié le par PCF 67

Chacun espère que la mobilisation internationale pour sauver Sakineh Mohammadi Ashtiani de la peine de mort portera ses fruits. L'annonce de sa condamnation par lapidation a bouleversé et a provoqué une intense émotion. Sa peine se verrait accrue de 99 coups de fouet. Le pouvoir iranien doit entendre la voix des démocrates et des progressistes qui réclament son acquittement. Pendant ce temps, la protestation contre l'arrestation illégale de Shiva Nazar Ahari, parce que femme, journaliste et défenseure des droits des femmes en Iran, ne cesse de s'élargir.

 

Pour ces deux urgences, le PCF est engagé et se mobilise pour les sauver des geôles du pouvoir islamique. Le sort de ces deux femmes illustre la politique répressive d'un pouvoir en crise, en butte à des difficultés croissantes face à une grande partie de son peuple, aspirant à la démocratie.

 

Aujourd'hui, ce sont des centaines d'hommes et de femmes, simples citoyens, syndicalistes, militants politiques, féministes, étudiants, intellectuels, qui sont emprisonnés, torturés pour avoir exercé leurs droits. Des dizaines attendent leur exécution dans ce véritable couloir de la mort.

 

La FIDH confirme que, pour l'année 2009, 338 prisonniers ont été exécutés.

Fin mai, 5 opposants politiques kurdes ont été pendus. Il faut arrêter ces crimes que le pouvoir tente de dissimuler, craignant la condamnation internationale. Tirant argument des politiques de domination et agression des puissances occidentales, le pouvoir islamique tente de se poser en défenseur des intérêts des peuples victimes de ces politiques. C'est un leurre qu'il faut dénoncer avec force!

 

Le PCF continuera d'être aux côtés de toutes celles et ceux qui, en Iran, agissent avec courage pour la démocratie, les droits humains et la dignité des personnes, et qui exigent la fin de la peine de mort et la libération des prisonniers politiques et d'opinion.

 

Parti communiste français,

 

Paris, le 6 septembre 2010.

Publié dans Lutter avec le PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article