Mon université d'été : un goût de reviens-y !

Publié le par PCF 67

 Avant le grand rush de la rentrée, encore quelques jours de réflexion… avant l’action.

 

L’université d’été du Parti, à Seignosse (sous un beau soleil, un océan des plus sages et de grandes plages de sable chaud…j’arrête là l’image d’Epinal), les méninges travaillaient d’arrache pied.

 

Plus de 50 thèmes, présentés et débattus pendant plus de 2 heures pour chacun, sur des sujets aussi divers que l’écologie, le militantisme, la réforme des collectivités territoriales, la démocratie, les retraites (bien sûr…)… ont permis de faire de ce week-end, un tour d’horizon des questions politiques, sociales du moment.

 

J’avais choisi de faire un tour sur les évolutions du militantisme, pour essayer de comprendre la société d’aujourd’hui et ce qu’elle implique, pourquoi les difficultés sur le terrain, les freins, je reste un peu sur ma faim tant il est vrai que nous n’avons pas de réponse toute faite et que toute action entraîne des conséquences dans la société, sur la façon de s’engager, avec les autres pour peser. Le choix fait, par nos politiques, de mettre en avant les associations, aussi louables que soient leur sujet d’action, nous fait perdre le sens général de la politique. Gérer les affaires de la cité, ce n’est pas seulement agir sur un point… L’individu au cœur du développement, certes, mais pas l’égoïsme et encore moins le nombrilisme… le « je » n’est rien sans le « nous » (mais ça, c’est de l’extrapolation !!!)

 

Puis, je me suis intéressée à la construction de demain : Sous le béton, la terre …. En clair, nous avons sous nos pieds, un matériau unique, tout prêt, pour construire des maisons isolées, tant du chaud que du froid, écologiquement saines…. La terre. Ce n’est pas une découverte, d’ailleurs dans certains pays en voie de développement, elle est toujours utilisée et chez nous, nos anciens aussi l’utilisaient dans leur construction.

 

C’était un peu technique, mais saviez-vous que :

 

1 maison en béton (100 m2 = 700 000 kwh énergie grise = 40 années de chauffage ? ! ) représente en consommation : 10 maisons en bois et 50 maisons en terre ?

Ils nous disent : économie d’énergie !!

 

Des outils devraient être mis en place, sous la forme d’un Ministère du Logement qui devrait travailler sur un service public de l’habitat durable, rénovation et promotion dans le neuf de matériaux écologiques (bois, terre…). Création d’un cadre normatif pour la construction en terre (inexistant aujourd’hui, donc pas intéressant pour les promoteurs ) . Favoriser la coopération Nord-Sud…..

 

Le samedi, je n’ai pu résister à la Réforme Bachelot : décryptage des enjeux autour des Agences Régionales de Santé (ARS)…Il n’y a pas à dire, le Gouvernement sait y faire pour remettre en cause tout notre système de santé et de protection sociale…. En mettant en place, là ou il faut, les hommes (ou les femmes) serviles, prêts à agir, sans complexes, dans le sens voulu. Les Directeur des ARS ont choisi ce « job », ils n’ont aucune excuse…. Au cas ou nous serions amenés à aller les rencontrer ou à manifester contre leurs choix…

 

Puis vint, le temps de l’international : Qu’est-ce qu’être arabe aujourd’hui ? Qu’est-ce que le monde arabe ? Qu’est-ce que l’islamisme politique ? avec une intervention instructive de Farouk Mardan Bey, Syrien, universitaire, historien et directeur de publication.Le temps fut bien trop court…. Et nous n’avons fait qu’une petite approche, d’un monde complexe, fait d’histoire, de forces diverses en présence…. Qu’en tant que simple citoyenne alsacienne, je reconnais, ne pas connaître ou si peu…un sujet à creuser … en somme.

 

Entre temps, nous avons eu droit a apéro parlotte, qui aurait été plus sympa à partager avec d’autres camarades, ce sera pour la prochain année j’espère, autour des thèmes du sport de haut niveau avec Marie Georges et un dialogue entre Francis Wurtz et Bernard Guetta (que je n’écouterai certainement pas sur les ondes…) autour de l’avenir du projet européen. La différence était trop grande, à mon avis, entre les deux intervenants : d’un côté une maîtrise de la question de l’autre un personnage qui aime s’entendre parler… No coment !!

 

Je passe bien entendu, sur l’intervention d’ouverture de Pierre Bessac qui a donné le ton de ces journées, et la clôture, oh combien pleines d’idées, de perspectives et claires sur no projets de Pierre Laurent….

 

Camarades !!! nous avons du pain sur la planche… mais, en doutiez-vous ?

 

Yolande R.

Publié dans PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article