Les salariés de la raffinerie de Reichstett sacrifiés !

Publié le par PCF 67

Communiqué de la Fédération du Parti communiste du  Bas Rhin 


Reichstett

             Le patron de Petroplus a décidé la fermeture de la raffinerie de Reichstett. La Fédération du Parti Communiste Français condamne le choix de sacrifier les 253 salariés qui y travaillent, ainsi que la centaine de contractants permanents et les nombreux sous-traitants.

 

Petroplus est l'une des plus importantes sociétés indépendantes de raffinage et de distribution de produits pétroliers en Europe. Le groupe possède six raffineries implantées au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Belgique et en Suisse. Mais elle est surtout tenue par le fonds d’investissements américain Carlyle. La raffinerie de Reichstett rachetée à Shell en 2007 pour 785 millions de dollars est cotée en bourse. Comme pour d’autres multinationales et groupes d’industriels, c’est la recherche du profit et la rentabilité et non le maintien de l’emploi et de l’industrie qui est à l’origine de la fermeture  du site de Reichstett.

 

            Depuis plusieurs années le choix de ces groupes est le raffinage à la source et non près du lieu de distribution. Petroplus se livre donc simplement à une délocalisation déguisée ! Cette décision affaiblit encore un peu plus le potentiel industriel pétrochimique de l’Alsace et menace l’environnement en privilégiant le transport par route ou par rail de produits raffinés dangereux au détriment de l’utilisation du pipe-line « Nord-Méditerranée ».

 

Le Parti Communiste Français est solidaire des salariés et soutient leur lutte pour le maintien de leur emploi et de l’activité industrielle et du raffinage de la région, de l’avenir de l’énergie en France. Le PCF s'étonne de la déclaration œcuménique ( gauche-droite)  du conseil régional d’Alsace qui malheureusement reflète le manque de détermination et le manque de moyens "politiques" pour faire face aux délocalisations !

 

L'énergie, sous ses différentes formes, n'est pas une marchandise. C'est un bien commun, vital et stratégique pour l'ensemble de l’humanité. C'est pourquoi, nous proposons un grand débat citoyen sur notre proposition de créer un pôle public de l'énergie, créateur d'emplois stables et répondant aux besoins sociaux et économiques.

 

Béatrice Lejarre

Secrétaire départementale du PCF

 

Strasbourg le 22 octobre 2010

Raffinerie Reichstett

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article