Le PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS et le FRONT DE GAUCHE apportent tout leur soutien aux salariés de GM Strasbourg.

Publié le par PCF 67

Aujourd'hui manifestation de soutien aux salariés de GM

à 14 heures à l'appel de l'intersyndicale, place de la Bourse : venez les soutenir

 

http://www.specialist-auto.fr/wp-content/files_uploads/2010/03/gm_specialistauto.jpgLes salariés de General Motors en lutte 

 

La direction de la compagnie GM Strasbourg a annoncé le 9 mai 2012 la vente qui cache la fermeture probable du site de Strasbourg. Les salariés de cette entreprise sont à nouveau pris par un avenir incertain quant au maintien de leur emploi.

Nous soutenons les salariés et leurs organisations syndicales unies, en lutte pour le respect des promesses faites par GM-Company en 2010 d’un nouvel investissement pour pérenniser le site et le maintien des 1000 emplois jusqu’en 2020. Pour cela, depuis 2010 les salariés ont fait des sacrifices : baisse de 10% des revenus, gel des salaires, 7 RTT supprimés etc...


Après avoir bien exploité les salariés et réalisé de confortables profits (100 millions d’euros en deux ans et 7,6 milliards de dollars de bénéfices pour le groupe GM-Company en 2011), l’entreprise ne tient pas ses engagements et cherche maintenant à revendre l’entreprise !!!

Pris par la crise financière, GM Strasbourg avait été racheté pour UN EURO symbolique en 2010 par GM-Company, multinationale cotée en bourse… Qui en a profité ?


Aujourd’hui, Sarkozy a été chassé par une partie des français, ceux qui ne supportaient plus ses mensonges, son mépris des salariés. François Hollande et sa majorité PS a les moyens de peser sur la direction de GM Strasbourg : Le voudra-t-il ?... Sans nos luttes,  il y a fort à parier que NON !

NE LACHONS RIEN !

Mettre en œuvre une autre politique, c’est s’attaquer aux pouvoirs de l’argent, c’est s’opposer aux plans d’austérité imposés aux travailleurs par le patronat. 

Pour que les menaces sur leurs emplois et leurs vies cessent, nous soutenons les justes revendications des salariés de General Motors : 

 

  •  Le maintien des 1000 emplois, de leurs salaires et de leurs acquis jusqu’en 2020.
  •  Un fond de garantie de 250 millions d’euros pour l’investissement d’un nouveau projet.
  •  En cas de défaut du repreneur, GM-Compagny devra reprendre l’usine sans conditions avec tous les salariés.

Publié dans Luttes sociales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article