Le Front de Gauche lance sa campagne dans le Bas-Rhin

Publié le par PCF 67

Communiqué de presse

 logo_fdg_neutre.png

                Les forces progressistes du Bas-Rhin, Parti Communiste Français, Gauche Unitaire, et Cercle Communiste d’Alsace,  ont décidé de mener une campagne commune pour les élections cantonales de mars 2011, dans le cadre du Front de Gauche élargi.

             Face à la crise du capitalisme et aux politiques visant à faire payer la crise au peuple, la nécessité de se rassembler à gauche s’impose. Le Front de Gauche élargi s’engage dans l’élaboration d’un programme populaire et partagé dans le Bas-Rhin, comme dans le reste du pays, avec celles et ceux qui luttent, qui veulent être acteurs du débat politique.

            La démarche initiée consiste à énoncer un projet  avec la population et pour la population, par le biais d’initiatives diverses et à le porter dans les échéances politiques.

            Permettre à celles et ceux qui luttent, à celles et ceux qui n’acceptent pas l’injustice des politiques gouvernementales, d’exprimer leur mécontentement, de crier leur colère et d’affirmer leur aspiration à un changement profond, voilà ce que porteront les candidats soutenus par le  Front de Gauche, dans un maximum de cantons bas-rhinois.

            Ces élections seront une première consultation après la forte mobilisation populaire pour les retraites et  la dernière avant l’échéance de 2012. Elles constitueront un élément important du rapport de forces contre le gouvernement et le MEDEF, et elles donneront lieu à une confrontation politique sur des questions aussi importantes que la réforme des collectivités territoriales, l’avenir des services publics de proximité, le devenir de la fiscalité locale…

            Plus de justice, plus de solidarité et de démocratie, tels sont les quelques principes fondamentaux portés par les candidats engagées dans le cadre du Front de Gauche. Ils appellent  les citoyens et les autres forces de gauche à participer au débat, à la campagne électorale, pour qu’émergent des propositions, un projet de société qui non seulement mette fin au sarkozysme mais redonne espoir et confiance en un projet alternatif ancré à gauche. 


Strasbourg, le 19 décembre 2010.

logo-pcf.gif            logo_gauche_unitaire.png     LogoCCA.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Julie Del Papa 08/03/2011 01:21



Bonsoir,


Juste une petite question... Pourquoi n'y a-t-il pas le logo du Parti de Gauche ? Nous faisons aussi parti du FdG, et même si nous n'avons pas de candidats, nous soutenons votre campagne. Je
trouve ça dommage, car cela pourrait créer de nouveaux conflits, pour rien du tout, et ce n'est vraiment pas ce que voulons.



PCF 67 08/03/2011 08:05



Salut Julie,


tu réagis par rapport à un communiqué publié en décembre, date à laquelle le parti de gauche n'était pas signataire. Mais tu as raison je vais enlever de l'onglet élections car cela met en avant
une situation dépassée aujourd'hui.


Christian 



Lini 14/01/2011 23:58



Federazione Impiegati Operai Metallurgici nazionale
corso Trieste, 36 - 00198 Roma - tel. +39 06 85262312-320-321 - fax +39 06 85303079
www.fiom.cgil.it - e-mail: protocollo@fiom.cgil.it
UNIS ON PEUT REUSSIR!
Nous avons appelé à une grève generale des metallurgistes pour le 28 janvier; c'est une
etape fondamentale pour la reconquete du Contrat national de travail et la defense des
droits dans les lieux de travail.
Le choix fait par Fiat à Mirafiori et a Pomigliano d'Arco est une action antisyndicale,
autoritaire et antidemocratique sans precedents dans l'histoire des relations syndicales de
notre pays depuis l'aprèsguerre.
C'est un attacque aux principes et valeurs de la Consitution italienne et à la democratie,
parce que pietine la liberté des travailleurs et travailleuses de decider le syndicat au quel
adherer pour defendre collectivement leurs propres droits et elire leurs propres
representants dans l'entreprise. Ce qui ne signe pas, disparait; ce qui signe devient un
syndicat d'entreprise, corporatiste, gardien des choix imposées par Fiat. Le contrat
national de travail est annulé, les conditions de travail deviennent plus lourdes,
l'exploitation et l'horaire de travail augmentent, tout droit de grève est violé et la retribution
est reduite pour ceux qui tombent malades. D'un seul coup, des années de luttes et
conquetes sont annulées.
Le chantage de Marchionne est coherent avec la destruction de la legislation du travail
actuelle, qui va rendre tous et toutes plus seuls et precaires; c'est la meme logique
repressive realisée par le Gouvernement en attaquant le droit à l'education et à la
recherche, avec l'approbation de la lois Gelmini et les coupes des fonds pour l'information
et la culture. De telle facon, des principes fondamentaux pour la democratie et la
cohexistence civile sont mis en echec.
La Fiom considère le travail un bien commun et pour cette raison le 16 octobre avait
appelé à une grande manifestation, après le referendum illegitime/chantage de
Pomigliano, ouverte à tous ceux qui sont engagés dans la defense des drooits et des
libertés constitutionelles inviolables.
La grève generale dans la metallurgie, proclamée pour le 28 janvier et les manifestations
après le referendum/chantage de Mirafiori, ont le meme objectif: quand il y a une lesion
des droits fondamentaux, la blessure n'est pas delimitée, mais s'etend progressivement au
monde du travail entier, comme il a eté demontré par l'introduction de derogations au
Contrat National signé par Federmeccanica et les autres organisations syndicales.
La Fiom est engagée dans le soutien du Contrat Collectif National de Travail sans
derogations; dans la defense de la legalité, la democratie et la liberté d'association; dans
la lutte contre la precarisation et la domination du marché, qui devorent la vie des gens et
dechirent la cohesion sociale et le futur du pays.
On demande à toutes les femmes et hommes, aux associations, aux mouvements qui
partagent les raisons exposées, de soutenir la lutte des metallurgistes et de signer notre
appel.



STEPHAN 07/01/2011 10:19



suite : et que ceux qui se disent catholiques, n'oubliez surtout pas en entrant dans une église  " que mon église est la rue, mon prochain celui qui me regarde dans les yeux pour me dire "
j'ai faim et soif " MERCI  LAURENT



stephan 07/01/2011 10:14



SALUT CAMARADES


SI JAMMET Michel pouvait m'appeler au 0643 36 69 62 ( urgent )


Mes commentaires :    LA RETRAITE


Fidele et inconditionel communiste, membre donateur de la CGT je veux par mes mots soutenir tous ceux qui luttent, et qui souffrent aussi pour la justice. J'ai suivi de près le problème
des retraites. Regardez autour de vous, voir la souffrance, la pauvreté en plus qui gette chacun d'entre nous, me donne la nausé, j'ai envie de vomir. Que ceux qui se payent les dividentes du cac
40 montrent un peu la bonté qui devrait être présente chez eux. Sarkozy et ses disciples donnez nous un exemple. Ne parlons pas des jeunes, laissez pour compte. Je le admire, et surtout ne
baissez pas les bras. votre compagnon laurent