Le débat continue : Après la primaire socialiste

Publié le par PCF 67


Le candidat socialiste à l’élection présidentielle vient d’être désigné. Le processus de primaires choisi par le Parti socialiste soulève de nombreuses objections quant à la logique présidentielle, personnelle ou encore bipolaire qu’elle induit. Le PCF et le Front de gauche défendent pour leur part une autre conception de nos institutions et de la démocratie.

Cependant, nous avons pu constater à cette occasion le désir profond d’en finir avec l’ère Sarkozy qui existe dans notre pays. Autour de ce débat se sont confirmées les nombreuses attentes et exigences qui existent à l’égard de la gauche. Les questions aussi. Les médias y ont prêté beaucoup d’attention et découvert, pour certains, les vertus du débat à gauche.

Or la véritable "primaire", si l’on peut dire, aura lieu lors du premier tour de l’élection présidentielle. Et ce débat ne fait que commencer. Il doit désormais franchir un nouveau palier, afin de permettre à la gauche d’être à la hauteur des enjeux et des aspirations. C’est pourquoi j’appelle tous ceux et toutes celles qui se sont intéressé à cette primaire à poursuivre le débat, en y incluant toutes les propositions qui sont sur la table, dont l’alternative incarnée par le Front de gauche et son candidat à l’élection Présidentielle Jean-Luc Mélenchon. Ce que nous avons entendu de la part de François Hollande n’est pas sans poser question quant à ce que devra faire la gauche au pouvoir. Ensemble, construisons la gauche dont nous avons besoin, une gauche offensive et courageuse pour transformer la société, une gauche porteuse d’un projet et portée par un mouvement populaire qui lui permettront de l’emporter face à la droite et à l’extrême droite.

Pierre Dharréville  Membre du conseil national du PCF

 

Publié dans PCF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article