L’Amnésie Historique du député Jean-Philippe MAURER (UMP)

Publié le par PCF 67

Chateaubriant

C’est avec stupeur et colère que nous venons de découvrir l’insupportable amalgame entre nazisme et communisme que M. Maurer s’est autorisé lors d’une cérémonie dite de commémoration de la chute du mur de Berlin, le 12/11/2011 devant la statut de Gandhi, place de l’Etoile.


Décidemment pour le député UMP Jean-Philippe Maurer, anticommunisme et provocation sont une seconde nature. Utiliser Gandhi à des fins anti-communistes, il fallait oser !
M. Maurer serait-il amnésique ? Aurait-il oublié le sacrifice du peuple soviétique qui a perdu plus de 20 millions de ses citoyens durant la seconde guerre mondiale face à la barbarie nazie ?
Aurait-il oublié le rôle fondamental du Parti Communiste Français - le parti des fusillés – pour libérer la France du fascisme, avec le sacrifice de nombre de communistes à l’image du martyr alsacien Georges Wodli ?

IGeorges WodliGeorges Wodli torturé et assasiné par les nazis à Strasbourg


M. Maurer se livre à une analyse aussi fantaisiste que fausse, et dénoncée par l’écrasante majorité des historiens. Les gaullistes avaient tout de même plus de classe par le passé…
Mais pourquoi donc ressortir ces vieilles ficelles anti-communistes ? La droite, en plein désarroi politique, ne trouve aucune porte de sortie face à cette dictature des marchés financiers qu’elle a encouragée, au service des banquiers et des actionnaires. La droite craindrait-elle le retour, sur le devant de la scène politique alsacienne, de solutions politiques portées par le Parti Communiste Français, portées par le Front de Gauche, de solutions dont la classe ouvrière, les salariés, les jeunes débattent de plus en plus ?


M.Maurer considère que la chute du mur de Berlin « clôt une époque et marque une nouvelle ère de l'histoire de l'humanité et tout particulièrement de notre histoire européenne." En effet !... Mais cette nouvelle ère a été celle d’un capitalisme débridé, aujourd’hui dans une crise profonde.


Quelle belle ère de l’humanité que celle où des députés UMP parlent de « démocratie » alors que les « marchés financiers » et les dirigeants actuels de l’U.E. décident du sort de tel ou tel gouvernant, s’assoient sur l’expression des peuples, exercent un chantage et attisent les peurs !
Cette Europe « post-chute-du-mur » est à des années lumières du portrait qui en est fait par M. Maurer. L’Union Européenne ne protège pas les peuples, elle les précipite dans la précarité et la misère, et elle les monte les uns contre les autres.


Si un parallèle devait être fait avec le nazisme, c'est bien entre l'Europe telle qu'elle était dans les années 1930 et l'Europe actuelle qui depuis la chute du mur a créé les conditions d’une
progression des résultats des partis populistes avec une politique de casse sociale sans précédent...


M. Maurer veut «faire tomber les murs entre les hommes », mais alors pourquoi ne dénonce t-il avec nous le « Mur de la honte » en Palestine, qui transforme ce pays en prison à ciel ouvert ! Pourquoi ne dénonce t-il pas avec nous cette Europe-forteresse qui voit des milliers de travailleurs migrants s’échouer sur les rives de la Méditerranée !... Face à ces murs d’aujourd’hui, c’est le « silence radio » !
M. Maurer se dit touché par les effroyables tragédies qu’a connues le 20e siècle. Malheureusement ses larmes semblent bien sélectives… Nous aurions tellement aimé l’entendre condamner la position de l’UMP qui considère, encore et toujours, le colonialisme français, avec ses millions de morts en Algérie, en Indochine ou à Madagascar, comme « globalement positif ».
Gandhi mérite mieux qu’une récupération politicienne d’un député qui risque fort heureusement d’être balayé par le vent de l’histoire en juin 2012 !

 

Antoine SPLET
pour le secrétariat fédéral du Bas-Rhin
candidat présenté par le PCF dans le cadre du Front de Gauche dans la circonscription Strasbourg - 2

Publié dans Notre histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article