Forum citoyen à Saverne - Article DNA

Publié le par PCF 67

Pour une Alsace rouge et verte

Jeudi soir, une vingtaine de personnes étaient réunies au château des Rohan de Saverne pour participer à un forum citoyen, proposé par la liste candidate aux élections régionales « Ensemble, pour une Alsace à gauche, solidaire, écologique et citoyenne ».

Forum Saverne
Bénédicte Herrgot, professeur à Saverne, et Jean-Luc Muller, serrurier à Schiltigheim, tous deux candidats sur la liste "Alsace à Gauche..." ont animé la réunion. (photo DNA)
L'intitulé de la liste candidate aux régionales des 14 et 21 mars prochains, à lui seul, méritait une explication. « Ensemble, pour une Alsace à gauche, solidaire, écologique et citoyenne », « c'est une liste initiée par le front de gauche et composée du Parti communiste, de la gauche unitaire, du Parti de gauche, du cercle des communistes d'Alsace, du parti communiste des ouvriers de France, de citoyens syndicalistes et du monde associatif », énumère la savernoise Bénédicte Herrgott, numéro deux de la liste dans le Bas-Rhin. Pour cette réunion, elle était accompagnée de Jean-Luc Muller, tête de liste départementale. Jean-Yves Causer, tête de liste régionale, n'était pas là.

 Les présentations étant faites, les candidats se sont lancés dans le détail du programme. L'emploi, tout d'abord : « Sur la circonscription de Saverne, le chômage des jeunes a augmenté de 55 % en un an », assure Bénédicte Herrgott. Pour endiguer le phénomène, « Alsace à gauche » insiste sur « la nécessité de refuser les stratégies libérales ». Fustigeant l'actuel gouvernement « qui donne des subventions aux entreprises qui font des bénéfices et qui licencient ». La liste propose à la place « la création d'un fonds régional de développement économique attribué aux entreprises sur des critères sociaux et environnementaux ».

« Un fonctionnaire en moins,
ça sera toujours
un service payant en plus »

 Pour cette étape dans la cité des Rohan, la soirée était placée sous le thème de « l'aménagement solidaire et harmonieux du territoire ». Un vaste programme « sur le long terme » qui passe, selon les candidats, par « la défense des services publics », en matière de santé, d'éducation, de transports, de logement... « Un fonctionnaire en moins, ça sera toujours un service payant en plus », argumente Bénédicte Herrgott. Pour faciliter les déplacements au sein du territoire, la liste propose « la gratuité totale des transports publics pour les salariés, les privés d'emploi, les étudiants et les lycéens d'ici 2014 » et « une sortie progressive du tout par la route ».
 Car les candidats affichent aussi des ambitions écologistes. « Nous voulons une agriculture paysanne, responsable, débarrassée de tout produit chimique », précise Bénédicte Herrgott, rappelant, au passage, que sa liste est opposée aux projets du grand contournement ouest de Strasbourg et au golf de la Sommerau « qui vont gaspiller des terres ». Sur le dossier délicat de l'avenir de la centrale nucléaire de Fessenheim, les candidats préfèrent prendre des gants : « Tous les membres de la liste ne sont pas d'accord... mais nous sommes favorables à l'ouverture d'un débat public et à l'organisation d'un référendum ».
 Ainsi, Jean-Luc Muller rêve d'une Alsace « rouge et verte », clin d'oeil aux préoccupations environnementales et aux idées antilibérales de sa liste. « Nous croyons que la région doit être la caisse de résonance des inquiétudes exprimées par les salariés », dit-il. Une antichambre pour « sortir de la politique brutale orchestrée par Sarkozy ».

 

Geneviève Lecointre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article