Otan, une réintégration lourde de sens!

Publié le par PCF 67

Loin d'être un fait symbolique, la réintégration de la France dans le dispositif militaire de l'Alliance est lourde de sens.

Le sommet de l'OTAN est l'occasion d'une auto-célébration d'une Alliance atlantique qui a perdu sa raison initiale d'existence avec la chute du mur et les bouleversements de l'histoire. Le monde n'est plus divisé en deux blocs antagonistes et la nature même de cette
organisation politico-militaire de bloc ne correspond plus aux défis et aux crises du monde d'aujourd'hui.
Les réponses militaires, les logiques de force et la guerre n'apportent aucune solution véritable aux attentes des peuples, aux crises du capitalisme globalisé, aux enjeux du développement humain durable dans toutes ses dimensions.

Pourtant, à l'occasion de ce sommet, Nicolas Sarkozy va officialiser la réintégration
complète de la France dans l'organisation militaire de l'OTAN, votée le 17 mars à
l'Assemblée nationale sans réel débat. C'est, d'ailleurs dans un contexte de tensions et d'atteintes aux libertés que s'est organisé ce sommet.
Rappelons-nous l'interdiction des drapeaux de la paix aux fenêtres de Strasbourg!

L'ensemble de l'analyse

Publié dans Otan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article