Européenne - Meeting Front de gauche

Publié le par PCF 67

Frontigan (Hérault) Notre démarche de rassemblement à gauche a été plébiscitée.
Par Francis Wurtz  - Député européen 
(Président de la Gauche Unitaire Européenne/Gauche Verte Nordique - GUE/NGL)

Le succès du meeting de Frontignan (Hérault) a surpris tout le monde : salle pleine à craquer - plus de 1000 personnes ! ; combativité et enthousiasme dignes de la campagne du référendum de 2005 ; salle réagissant au quart de tour, tant vis-à- vis des « réformes » de Nicolas Sarkozy qu’à propos du modèle libéral européen dans lequel elles s’inscrivent. A quatre mois d’une élection européenne, je pense que c’est sans précédent.

Notre démarche de rassemblement à gauche a été plébiscitée. Un représentant du NPA, invité à prendre la parole, a été accueilli aux cris de « unité ! unité ! » De fait, la question du "Front de gauche pour changer d’Europe" s’est invitée au congrès du nouveau parti d’Olivier Besancenot.

Le jeune leader d’extrême gauche a tout fait pour bloquer cette aspiration unitaire en multipliant les faux prétextes. C’est un choix stratégique : la concurrence électorale prime sur le combat antilibéral.

Pour plagier une phrase célèbre : “la maison brûle et il regarde ailleurs !” À l’heure de la crise du capitalisme, il risque de le payer cher.

La dynamique de changement devient crédible dès lors qu’elle articule tous les niveaux pertinents : les luttes sociales, l’opposition à Sarkozy et la contre-offensive progressiste européenne.

N’oublions pas que la plupart des lois économiques et sociales procèdent de directives votées par le Parlement européen et le Conseil (les 27 gouvernements) ; les orientations stratégiques libérales sont élaborées dans le cadre européen et que c’est à ce niveau que nous coopérons avec toutes les forces de gauche qui se battent comme nous pour « changer d’Europe ».

Le 7 juin 2009 pèsera lourd !

Publié dans Election Européenne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article